Marque employeur

L’économie circulaire, l’autre moteur des ressources humaines

Nathalie Charnotet DRH de Leasecom

Dans un monde en constante transformation, les entreprises qui pratiquent l’économie circulaire bénéficient de « boucles de valeur positives ». Côté ressources humaines, cela contribue à donner du sens, à fédérer les équipes et à renforcer la marque employeur. Le point de vue de Nathalie Charnotet, DRH chez Leasecom.

« L’économie circulaire crée de la valeur par une gestion durable des ressources et des équipements. Il s’agit d’optimiser plutôt que de maximiser. Au niveau des ressources humaines, c’est absolument la même chose ! », déclare d’emblée Nathalie Charnotet. Pour la DRH de Leasecom, l’économie circulaire c’est avant tout un état d’esprit qui se retrouve à tous les niveaux de l’organisation. Sa priorité : donner du sens au travail de chacun des 210 collaborateurs de Leasecom en leur proposant des parcours évolutifs basés sur l’agilité, la formation continue, le partage des connaissances et l’ouverture d’esprit. Et, bien sûr, recruter de nouveaux talents qui vont s’inscrire dans cette dynamique.

Découvrez les avantages de l’économie circulaire

    Soft skills et création de valeur

    Sans surprise, toutes ces qualités humaines, ou soft skills, jouent un rôle primordial dans les processus de recrutement, qu’ils soient internes ou externes. Plus étonnant : elles se retrouvent quasi systématiquement dans les entreprises qui pratiquent l’économie circulaire et au sein desquels les DRH ont la création de valeur et l’accompagnement au changement comme leitmotiv. De même, une démarche RSE, quand elle met au cœur des préoccupations ses collaborateurs, communique une image positive à l’extérieur et renforce la marque employeur. En d’autres termes, l’entreprise se rend attractive auprès des candidats, toutes générations confondues, mais peut-être encore plus et auprès des Millenials. Quand on sait qu’un jeune actif changera jusqu’à 15 fois d’emploi au cours de  sa vie, on comprend l’intérêt de les fidéliser.

    L’économie circulaire, c’est avant tout un état d’esprit. Il doit être partagé par tous – managers comme collaborateurs -, à tous les niveaux et dans toutes les actions au quotidien. Au niveau RH, cela contribue à la consolidation de la marque employeur, fédère les collaborateurs, donne du sens et rend l’entreprise plus attractive, toutes générations confondues.

    Nathalie Charnotet
    DRH de Leasecom

    Bien-être et qualité de vie au travail

    L’économie circulaire crée des boucles de valeurs positives qui augmentent l’efficacité de l’utilisation des ressources, à chaque stade du cycle de vie des produits. Cette approche a des effets positifs sur les systèmes économiques des pays ainsi que sur l’emploi et la compétitivité de ses entreprises. Elle prend aujourd’hui également en compte l’une des ressources les plus précieuses de l’entreprise : les hommes et les femmes qui la composent. Les principes de l’économie circulaire s’appliquent désormais à la gestion des ressources humaines en termes de compétences et d’évolution professionnelle mais également d’épanouissement personnel, de bien-être et de qualité de vie au travail.

    • 13 à 15 

      Les jeunes actifs d’aujourd’hui changeront en moyenne 13 à 15 fois d’emploi au cours de leur vie

      (source : Pôle emploi).

    • 85 % des Français

      considèrent que les entreprises
      doivent participer activement à la construction d’une société plus
      durable et écologique

      (Source : Boston Consulting Group).

    • 82 % des Français

      souhaitent que les résultats environnementaux et sociaux des entreprises soient mis sur le même pied d’égalité que leurs performances financières

      (Source : Boston Consulting Group).

    Au cœur de l’économie circulaire

    Au cœur de l’économie circulaire