Financement

Des contrats de financement innovants, alignés avec vos besoins et respectueux de l’environnement

Nicolas Durst Directeur du développement Leasecom

Lorsque les entreprises explorent et comparent différentes sources de financement pour leurs investissements (crédit-bail, emprunt bancaire, fonds propres…), le leasing se démarque par sa souplesse contractuelle, notamment pour des équipements très évolutifs tels que les actifs technologiques, qui doivent être renouvelés fréquemment. Néanmoins, les entreprises n’attendent plus seulement de la réactivité et de la souplesse de la part de leur loueur, mais surtout de la créativité.

Dans une époque qui valorise davantage l’usage que la propriété, le partenaire de location financière doit créer des solutions sur mesure qui répondent aux trois critères des décideurs : la pertinence technologique, l’optimisation financière, l’empreinte en termes de RSE. L’attention croissante des entreprises quant aux aspects extra-financiers et la transformation toujours plus rapide des modèles économiques exigent de se réinventer sans cesse, afin de proposer non pas des offres standard et rigides, mais un « package » des outils les plus adéquats.

Découvrez les avantages de l’économie circulaire

    Comment mon contrat de leasing m’aide-t-il à remplir mes objectifs RSE ?

    La prise de conscience environnementale ne cesse de progresser et l’époque n’est plus à la RSE punitive. Au contraire, les entreprises ont besoin d’être encouragées, accompagnées, récompensées lorsqu’elles prennent des décisions courageuses.

    Ainsi, il est possible d’envisager un contrat de location financière offrant des conditions encore plus avantageuses aux entreprises ayant respecté leurs engagements RSE. Similaires aux « prêts à impact » proposés par certaines banques, ces contrats de leasing à impact s’appuient sur des indicateurs extra-financiers ESG et sur des objectifs RSE définis conjointement par le loueur et l’entreprise cliente (empreinte carbone, intégration de personnes éloignées de l’emploi, certification ISO, etc.). Si les objectifs sont atteints au cours du contrat, les loyers sont revus significativement à la baisse !

    De cette manière, le coût de la démarche RSE est partagé entre les deux parties : l’entreprise et son partenaire de leasing. On réconcilie ainsi finance et utilité sociale et environnementale.

    Avec la prise en compte de ces critères extra-financiers, le rapport de force a commencé à s’inverser entre les différentes parties prenantes :

    • du point de vue du bailleur, parce qu’on ne parle plus seulement d’Ebitda, de ROI ou de taux, mais également de performance RSE et d’impact environnemental ;
    • du point de vue du preneur de leasing qui attend désormais des réponses sur la gestion des cycles de vie de ses investissements, l’origine des fonds, la neutralité carbone ou la gestion des informations personnelles.

    Aujourd’hui, Leasecom est le seul acteur du secteur à proposer ce type de contrat.

    Des réfrigérateurs aux chaussures en passant par les téléviseurs, tout se loue désormais ! En entreprise, le leasing étant l’outil de financement idéal pour des actifs technologiques en rotation rapide, les acteurs de la location financière jouent un rôle central dans les nouveaux comportements sociétaux. Ils doivent être force de proposition auprès de leurs clients – par exemple, en proposant du matériel de seconde main sous garantie, afin d’inciter les entreprises et directions informatiques à dépasser leurs éventuelles appréhensions sur l’équipement dit reconditionné. L’économie circulaire va dans le sens de l’histoire et les particuliers montrent la voie. Il est donc de notre responsabilité d’accélérer le mouvement du côté des entreprises.

    Nicolas Durst
    Directeur du développement Leasecom

    L’expertise en ingénierie financière permet à n’importe quel acteur de financer quasiment n’importe quel bien. Ce qui fait la différence pour l’entreprise cliente, c’est l’expertise opérationnelle de l’actif. La solution proposée sera d’autant plus pertinente que la société de leasing se concentre sur des actifs dont elle connaît précisément la nature, le rythme d’obsolescence, la valeur résiduelle (prix de revente sur les marchés de seconde main).

    C’est précisément cette expertise qui lui permet de vous conseiller par exemple un modèle d’appareil plus cher à l’achat, mais très demandé et que vous pourrez donc revendre à un prix élevé au bout de quelques années ou qui attirera dans votre structure des compétences pointues !

    Le meilleur partenariat de leasing est celui qui vous permet de faire évoluer vos équipements – nouveau modèle, nouvelle technologie – « à iso budget ». Partir de vos besoins, de vos contraintes et anticiper la deuxième vie des actifs permet de créer des solutions agiles qui respectent l’enveloppe budgétaire initialement prévue.

    • 20 %

      c’est l’écart de coût du dernier iPhone, entre un leasing sur 36 mois et un achat.

    • 5 à 10 %

      c’est la proportion cible de matériel électronique reconditionné en entreprise, d’ici cinq ans.

    • 20 %

      d’économie de loyer proposée sur les contrats à impact de Leasecom.

    Au cœur de l’économie circulaire

    Au cœur de l’économie circulaire