#News - 14 Mai 2017
Google+ LinkedIn Email

Marquer cette page

Présenter le leaseback à son client, c’est lui donner la possibilité de transformer ses actifs immobilisés en actifs dynamiques. À l’ère de l’usage, ce mode de financement est un levier efficace pour dégager des liquidités immédiatement et préserver son haut de bilan. Explications.

Peut-être l’avez-vous remarqué. Aujourd’hui, les clients ont tendance à s’interroger lorsqu’ils doivent s’engager dans un programme d’achat ou de renouvellement de leurs équipements technologiques.

Ce qui leur pose problème ? En achetant classiquement au comptant des ordinateurs, des logiciels, des équipements téléphoniques ou réseaux, ils alourdissent leur haut de bilan et inscrivent une dette à leur passif, ce qui est loin d’être optimal pour leur trésorerie.

De la propriété à l’économie d’usage.

En conseillant à vos clients une opération de leaseback, vous leur apportez une réponse concrète à leurs problématiques et vous leur donnez la possibilité de dégager des liquidités rapidement via le rachat et le refinancement en location financière de leurs équipements existants acquis sur leurs fonds propres.

La mécanique est simple : votre client revend, par votre intermédiaire, ses actifs immobilisés à Leasecom, qui lui renvoie un chèque et met en place un contrat de location financière pour ces mêmes équipements.

Et s’il le souhaite, le client peut en profiter, avec l’opération de leaseback évolutif, pour faire un état de son parc et réaliser les renouvellements des équipements professionnels existants qui s’imposent.

Davantage de simplicité….

En offrant la possibilité de financer des équipements en leaseback, vous répondez aux attentes d’entreprises qui aujourd’hui ne cherchent plus nécessairement à être propriétaire d’un bien mais à bénéficier de services performants. Un bon moyen de développer également votre attractivité et votre chiffre d’affaires.

Avec le leaseback, vous faites profiter vos clients de tous les avantages de l’économie d’usage. Les investissements étant remplacés par un loyer, ils libèrent du capital et de la trésorerie pour d’autres investissements plus stratégiques. Et l’entreprise continue à utiliser les biens existants. Comme une facture est assimilée à une charge externe, elle est directement déductible de leur résultat, ce qui s’avère beaucoup plus intéressant pour eux, autant financièrement que fiscalement.

… pour toujours plus fidélité

Mais surtout en tant que partenaire de Leasecom, vous posez les bases d’une relation commerciale qui s’inscrit dans la durée. Vous donnez à vos clients la possibilité de changer auprès de vous leurs équipements tous les un, deux ou trois ans, avant même qu’ils ne deviennent obsolètes.

Résultat : vos clients font évoluer leur environnement de travail au rythme de leurs besoins, plus fréquemment, selon des cycles de renouvellement plus courts, sans se poser de questions sur les durées d’amortissement.

Toujours équipés de matériels et logiciels de dernière génération, vos clients homogénéisent leurs parcs et les rendent plus faciles à maintenir. Sans parler de la gestion des garanties qui gagne en cohérence. Autant d’avantages générateurs de satisfaction et de fidélité !

Faire évoluer votre catalogue d’offres

D’ailleurs, pourquoi ne pas proposer à vos clients des offres globales packagées comprenant équipements matériels et immatériels, financements et services ? Vous leur facilitez la vie, avec un contrat unique à signer et un seul loyer à payer pour l’ensemble des prestations. C’est plus rassurant pour eux, mais aussi pour vous. C’est en effet Leasecom, qui prend en charge le risque client. Une fois le contrat signé, vous êtes payé de l’intégralité du montant du projet. Un bon moyen de travailler en toute sérénité !

Comment se passe le transfert de propriété vers Leasecom ?

Le client refacture ses équipements sur la base de leur valeur à neuf s’ils ont moins de six mois. Au-delà, le prix de reprise correspond à la valeur nette comptable (VNC). Derrière, une chaîne de loyers peut ensuite être mise en place.