#News - 15 Sep 2017
Google+ LinkedIn Email

Marquer cette page

Dégager davantage de liquidités avant l’heure du bilan, lisser sa trésorerie tout au long de l’année… Les entreprises cherchent continuellement à optimiser leur trésorerie. Bonne nouvelle : de nouvelles méthodes de financement existent pour les accompagner sur cette voie.

Trésorerie. Si le mot fait frémir d’envie un Harpagon, il préoccupe au quotidien les entreprises, quel que soit leur secteur d’activité. Selon le dernier baromètre du cabinet PwC auprès des directeurs financiers, l’optimisation de la trésorerie figure dans le top cinq des priorités des services financiers. 17 % des responsables estiment même qu’il s’agit de la priorité absolue pour l’année à venir.

Lorsqu’on leur demande de détailler leurs principaux axes de travail quant à la gestion de leur trésorerie, les directeurs financiers sont 56 % à vouloir sécuriser leurs liquidités disponibles. Et si de nouvelles méthodes de financement pouvait les aider ?

Lisser sa trésorerie avec la location financière

Finis les lourds investissements pour s’équiper de nouveaux matériels informatiques, d’un logiciel complexe (CRM, ERP, etc.) ou d’une simple machine à café. La location financière permet aux entreprises d’étaler dans le temps leurs dépenses, sans recours au crédit. Elles conservent ainsi leur capacité d’endettement et leurs fonds propres pour d’autres projets à plus forte valeur ajoutée. Mieux : le loyer est comptabilisé comme une charge externe et 100 % déductible des impôts.

Côté fournisseur aussi, la location financière se révèle un bon moyen d’optimiser sa trésorerie. En effet, le financeur règle l’intégralité de la facture au fournisseur dès l’installation des équipements. Dès lors, ce dernier dispose immédiatement de liquidités, sans avoir à attendre le paiement des loyers par son client.

Dégager des liquidités : avez-vous pensé au leaseback ?

Bientôt la fin d’année et votre entreprise cherche à dégager des liquidités afin d’alléger son bilan ? Le leaseback constitue une solution. Le principe : le financeur rachète vos équipements ou vos logiciels contre le paiement d’un loyer. L’avantage ? Un apport immédiat de liquidités qui allège considérablement votre bilan.

Mais ce n’est pas tout. Comme dans le cas de la location financière, les loyers sont considérés comme des charges externes, déductibles des impôts.

Et c’est sans parler des gains moins quantifiables. Avec ces solutions de financement, les entreprises renouvellent et recyclent plus facilement leurs équipements. Bienvenue dans l’économie de la fonctionnalité.